Aller au contenu principal
A propos d'HEC A propos d'HEC Faculté et Recherche Faculté et Recherche Grande Ecole
& Masters Grande Ecole
& Masters
Programmes MBA Programmes MBA Programme PhD Programme PhD Executive Education Executive Education Summer School Summer School HEC Online HEC Online
A propos d'HEC En bref En bref Qui sommes-nous ? Qui sommes-nous ? Egalité des chances Egalité des chances Centre Carrières Centre Carrières International International Vie du campus Vie du campus Stories Stories Fondation HEC Fondation HEC Faculté et Recherche À propos À propos Corps professoral Corps professoral Départements Départements Centres Centres Chaires Chaires Knowledge Knowledge Grande Ecole
& Masters
Programme
Grande Ecole Programme
Grande Ecole
Doubles Diplômes
en Admission directe Doubles Diplômes
en Admission directe
MSc International
Finance MSc International
Finance
MS et MSc MS et MSc Visiting students Visiting students Certificats Certificats Vie
Etudiante Vie
Etudiante
Programmes MBA MBA MBA EMBA EMBA TRIUM EMBA TRIUM EMBA Programme PhD Overview Overview HEC Difference HEC Difference Program details Program details Research areas Research areas HEC Community HEC Community Placement Placement Job Market Job Market Admissions Admissions Financing Financing Summer School Youth Leadership Initiative Youth Leadership Initiative Summer programs Summer programs Admissions Admissions FAQ FAQ HEC Online En bref En bref Programme diplômant Programme diplômant Certificats Executive Certificats Executive MOOCs MOOCs
Executive Education

40% des "Startups d'IA" en Europe n'utilisent pas vraiment l'IA

Le nombre de startups spécialisées en intelligence artificielle (IA) et en machine learning a considérablement augmenté ces dernières années. Cependant, en dépit de la tendance, l'IA demeure une énigme pour beaucoup de gens. Son fonctionnement et même sa définition peuvent sembler insaisissables. 

Number of the month- Banner

Pourtant, le potentiel marketing de l'IA et son attractivité aux yeux d'investisseurs potentiels sont indéniables. C'est pourquoi les compagnies sont souvent tentées de s'étiqueter startups d'IA même quand elles ne le sont pas. Selon une étude de la firme capital-risque MMC, 40 % des compagnies classées startups d'IA n'utilisent pas la technologie de l'intelligence artificielle de façon significative.

L'étude s'est intéressée à 2 830 startups dans 13 pays européens qui ont été désignées comme entreprises d'IA. La recherche a découvert que seulement 1 580 de ces entreprises correspondent précisément à la définition de l'intelligence artificielle comme « système informatique réalisant des tâches qui requièrent habituellement l'intelligence humaine ». Dans plusieurs cas, la classification en IA se révèle même complètement erronée.


L'IA attire l'investissement


Difficile de le nier ; les startups d'intelligence artificielle sont devenues de plus en plus attractives pour les investisseurs. En fait, les compagnies labellisées startups d'IA ont un pouvoir d'attraction de capitaux 15 à 20 % supérieur aux autres firmes technologiques. Dès lors, il n'est pas surprenant que certaines entreprises soient tentées de se revendiquer de l'IA, même si cela implique de déformer la réalité.

Dans la majorité des cas, ces entreprises ne communiquent pas activement en tant que startups d'IA. David Kelnar, directeur de recherche pour MMC, fait observer que la classification IA est souvent attribuée par des sites d'analyse tiers. Même si les entreprises ont conscience d'avoir été incorrectement classées, le potentiel attractif en matière d'investissement les incitent à ne pas rectifier.

 

Les startups tirent-elles le maximum de l'IA ?


L'enquête menée par MMC a également révélé que même si de nombreuses entreprises sont incorrectement labellisés, on note une recrudescence de l'utilisation de l'intelligence artificielle dans les organisations, de 4 à 14 % au cours de l'année passée. Ceci étant dit, l'IA des startups est rarement innovante ou précurseure. De nombreuses compagnies utilisent le machine learning pour leurs chatbots ou pour les outils d'automatisation des tâches administratives simples tels que le traitement d'une demande d'indemnisation. C'est pourquoi il est parfois difficile d'évaluer avec précision l'impact de cette technologie sur les clients. 


Ce qui est sûr, c'est que l'intelligence artificielle revêt différentes significations d'une personne à l'autre. De fait, les investisseurs doivent être capables de distinguer les compagnies qui font réellement avancer la technologie de celles qui l'utilisent comme une opportunité pour lever des fonds dans un environnement hautement concurrentiel.