Aller au contenu principal
A propos d'HEC A propos d'HEC Faculté et Recherche Faculté et Recherche Grande Ecole
& Masters Grande Ecole
& Masters
MBA Programs MBA Programs Programme PhD Programme PhD Executive Education Executive Education Summer School Summer School HEC Online HEC Online
A propos d'HEC En bref En bref Qui sommes-nous ? Qui sommes-nous ? Egalité des chances Egalité des chances HEC Talents HEC Talents International International Vie du campus Vie du campus Développement durable Développement durable Diversité et inclusion Diversité et inclusion Stories Stories Fondation HEC Fondation HEC Coronavirus Coronavirus Faculté et Recherche À propos À propos Corps professoral Corps professoral Départements Départements Centres Centres Chaires Chaires Knowledge Knowledge Grande Ecole
& Masters
Grande Ecole
Master in Management Grande Ecole
Master in Management
Master in International
Finance Master in International
Finance
MS
et Masters MS
et Masters
Programmes
X-HEC Programmes
X-HEC
Doubles Diplômes
en Admission directe Doubles Diplômes
en Admission directe
Visiting
students Visiting
students
Certificats Certificats Vie
Etudiante Vie
Etudiante
Student
Stories Student
Stories
MBA Programs MBA MBA Executive MBA Executive MBA TRIUM EMBA TRIUM EMBA Programme PhD Overview Overview HEC Difference HEC Difference Program details Program details Research areas Research areas HEC Community HEC Community Placement Placement Job Market Job Market Admissions Admissions Financing Financing Executive Education Executive Masters Executive Masters Certificats Executive Certificats Executive Programmes courts Executive Programmes courts Executive Online Online Entreprises Entreprises Executive MBA Executive MBA Infinity Pass Infinity Pass Summer School Youth programs Youth programs Summer programs Summer programs HEC Online En bref En bref Programme diplômant Programme diplômant Certificats Executive Certificats Executive MOOCs MOOCs Summer Programs Summer Programs
Égalité des chances

4ème édition d’Eloquentia@HEC : un message d’espoir

Du 11 au 19 juillet, la quatrième édition d’Eloquentia@HEC a réuni 76 lycéens et lycéennes venus de la France entière, avec une belle représentation de Marseille et de la Réunion. Organisé avec l’association Eloquentia, Eloquentia@HEC est le premier concours national de prise de parole en public dédié aux lycéens. Cette nouvelle session a permis une immersion pédagogique totale sur le campus de Jouy-en-Josas, un Summer Camp inoubliable pour les élèves comme les organisateurs.

eloquentia-hec-2022-jury-et-finalistes

© HEC Paris – Fondation HEC

De la rhétorique classique, de la prise de parole en public théorique, de l’expression scénique, du slam, du coaching pour l’écriture de leurs discours et, bien sûr de la poésie… voici l’éventail des formations proposées aux participants d’Eloquentia@HEC pendant une semaine intense. Et les lycéens ont aussi pu découvrir les coulisses d’une grande école et bénéficier d’ateliers d’orientation, et d’accompagnement à la définition de leur projet d’études.

Le résultat final ne se fait pas attendre, incarné par la finale le 18 juillet qui a impressionné le public: « Quel bonheur, quelle émotion et quelle satisfaction d’avoir assisté aux prestations orales des huit finalistes du concours ! », note une des spectatrices. « Félicitations à tous les finalistes et à tous les participants pour leur implication, leur enthousiasme et leur accomplissement. » De fait, le niveau des discours cette année était exceptionnel et ne peut qu’inciter HEC et Eloquentia à aller encore plus loin.

eloquentia-hec-paris-photo-groupe

© HEC Paris – Fondation HEC

 Une expérience inoubliable pour les lycéens

Aller plus loin, mais quel parcours déjà effectué par ce jeune concours ! Depuis ses débuts en 2018, le nombre de participants a presque doublé, les sponsors sont trois fois plus nombreux et la diversité de lycées engagés s’est considérablement enrichie. « C’est un véritable cadeau que nous fait HEC, » avait proclamé Bertrand Périer il y a quatre ans : l’enseignant, écrivain, avocat et membre du jury est d’ailleurs resté fidèle à l’évènement depuis. Professeur à HEC et « accoucheur de mots, », Bertrand Périer insiste cette fois-ci sur le parcours inoubliable des participants : « j’ai fait HEC, » dit l’alumnus 97, « Et je n’ai pas fait Eloquentia, car ça n’existait pas. J’aurais franchement préféré l’inverse… »

La déléguée HEC à l’Egalité des Chances Hélène Bermond avoue aussi son émotion face à la qualité des prestations observées tout au long du Summer Camp. « Cela fait plus de 15 ans que nous accompagnons des lycéens pour les aider à prendre confiance en eux et développer leur potentiel . Créer ce concours en partenariat avec Eloquentia était pour nous une évidence. Quelle semaine ! Eloquentia@HEC est un formidable révélateur de talents et en parallèle c’est une expérience unique du vivre ensemble. Vous êtes toutes et tous ressortis grandis de cette expérience. » Nouveauté cette année : la présence d’une vingtaine  d’élèves de Marseille, fruit de la collaboration grandissante entre HEC et Eloquentia Marseille. Une jeune association marseillaise, le Protis Club, qui œuvre pour plus de liens entre les quartiers Nord et les quartiers Sud, était aussi représentée.

eloquentia-hec-paris-travail-groupe-nature

© HEC Paris

 L’art oratoire, un révélateur de talents

Avant la finale qui réunit les huit meilleurs lycéens, le fondateur d’Eloquentia, Stéphane de Freitas, insiste sur la responsabilité de ces jeunes émissaires : « Dans une société républicaine, vous incarnez la pluralité, vous nous montrez qu’il faut transgresser les limites en faisant de l’art à voix haute. Alors, continuez à dire vos rêves, vos frustrations, vos ambitions, vos colères aussi. Vous transmettez ainsi des messages d’espoir à toute une jeunesse. »

Pour ce cru 2022, ce message serait-il adressé en particulier aux lycéennes ? Sur les huit finalistes retenus, six sont en effet des jeunes femmes, qui ont manié avec brio des questions pourtant complexes : « Les passionnés ont-ils perdu la raison ? », « Sommes-nous ce que l’on consomme ? », ou encore « Suis-je le résultat de mes échecs ? » Elles se montrent vives, décontractées mais passionnées, ce qui a rendu la tâche du jury, selon la lauréate 2021, Carele Ngaleu Monkam « pas facile, tant le niveau était époustouflant. » Pour Stéphane de Freitas, le courant entre les orateurs et le public qui a rempli l’auditorium Blondeau est passé : « on sentait votre sincérité, vos discours sortaient des mécanismes classiques, ça venait autant du bide que du cerveau. »

sharif-nefra-plan-large

© Ciprian Olteanu – Madetoshow.com

 Des talents d’Outre-mer

Mais deux finalistes de la Réunion ont su faire sensation, en prenant les premières et troisièmes places dans le palmarès final. Médaillée de bronze, Célia Berby Maillot s’est emparée de ses sept minutes pour affirmer haut et fort que l’être humain peut être son propre prédateur. « Oui, l’humain est prédateur, les exemples sont légion, » s’est écriée la lycéenne avec un bel élan : « Il se nourrit de la souffrance de sa proie ». Célia talonnait le Marseillais Jules Bedrossian qui, de son côté, devait répondre à la négative à la question suivante : « Une fois au sommet, faut-il redouter la chute ? » : « J’ai expérimenté la chute. Grâce à elle, j’ai atteint des sommets. Alors, chutez, chutez, chutez ! »

Mais c’est l’autre Réunionnais, du lycée Jean Hingo (Le Port), qui a bouleversé le jury avec sa plaidoirie contre l’idée que les silencieux sont complices. Sharif Nefra partage l’histoire d’un certain Thibault, « un garçon silencieux, dans une famille brisée par le silence. » « Je suis ce Thibault, et mon silence à moi est dû à ma peur de ma prononciation. Oui, mes zozotements. Mes silences dessinent le calvaire à prononcer les « s ». La peur prend de plus en plus de place. Mais ils n’ont rien de complice. »

En partageant ses peurs, le jeune Réunionnais parvient à les surmonter, tout en sachant nous toucher. Son courage a su l’emmener jusqu’au sommet de cette semaine où des lycéens de toutes les origines géographiques et sociales ont pu s’entraîner à défendre leurs idées dans l’univers stimulant d’une grande école. Emu et sans mots à la fin de la cérémonie, Sharif Nefra incarnait ainsi parfaitement la phrase de l’écrivain canadien Yves Thériault qui, dans « La mort », écrivait : « Entre gens de même sincérité, point besoin de serments. Il suffit d’une phrase fermement dite. »

Revoir la finale d’Eloquentia@HEC 2022 :

Module 120-news

Lire aussi

© Constance Chevé - Eloquentia@HEC 2021 - HEC Paris
Près de 80 lycéens, dont certains venaient d’aussi loin que la Martinique ou la Réunion, ont participé du 5 au 9 juillet à une série de joutes oratoires pour devenir les lauréats du troisième concours...
©HEC Paris - Eloquentia@HEC 2019 - Photo de groupe
Après sa création l’année dernière, la deuxième édition d’Eloquentia@HEC s’est déroulée du 10 au 18 juillet 2019. 52 lycéens ont participé au concours national de prise de parole en public, organisé par l...
Concours Eloquentia@HEC
42 élèves venus de 18 lycées français se sont réunis sur le campus d’HEC Paris pendant une semaine en ce début d’été 2018, avec comme point culminant un concours d’éloquence. L’objectif : désigner les...