Aller au contenu principal
A propos d'HEC A propos d'HEC Faculté et Recherche Faculté et Recherche Grande Ecole
& Masters Grande Ecole
& Masters
MBA Programs MBA Programs Programme PhD Programme PhD Executive Education Executive Education Summer School Summer School HEC Online HEC Online
A propos d'HEC En bref En bref Qui sommes-nous ? Qui sommes-nous ? Egalité des chances Egalité des chances HEC Talents HEC Talents International International Vie du campus Vie du campus Développement durable Développement durable Diversité et inclusion Diversité et inclusion Stories Stories Fondation HEC Fondation HEC Coronavirus Coronavirus Faculté et Recherche À propos À propos Corps professoral Corps professoral Départements Départements Centres Centres Chaires Chaires Knowledge Knowledge Grande Ecole
& Masters
Grande Ecole
Master in Management Grande Ecole
Master in Management
Master in International
Finance Master in International
Finance
MS
et Masters MS
et Masters
Programmes Ecole
Polytechnique-HEC Programmes Ecole
Polytechnique-HEC
Doubles Diplômes
en Admission directe Doubles Diplômes
en Admission directe
Visiting
students Visiting
students
Certificats Certificats Vie
Etudiante Vie
Etudiante
MBA Programs MBA MBA Executive MBA Executive MBA TRIUM EMBA TRIUM EMBA Programme PhD Overview Overview HEC Difference HEC Difference Program details Program details Research areas Research areas HEC Community HEC Community Placement Placement Job Market Job Market Admissions Admissions Financing Financing Executive Education Executive Masters Executive Masters Certificats Executive Certificats Executive Programmes courts Executive Programmes courts Executive Online Online Entreprises Entreprises Executive MBA Executive MBA Infinity Pass Infinity Pass Summer School Youth programs Youth programs Summer programs Summer programs HEC Online En bref En bref Programme diplômant Programme diplômant Certificats Executive Certificats Executive MOOCs MOOCs Summer Programs Summer Programs
Executive Education

Comment l’Executive Education remplit sa mission dans la nouvelle normalité

Alors que la vie continue dans l’ombre de la Covid, il est évident que la « nouvelle normalité » n’a rien de stable. La pandémie a entraîné des changements et innovations spectaculaires dans la manière de faire des affaires, et cela va continuer. Pour les acteurs de l’Executive Education, s’adapter à un environnement aussi mouvant implique de rester agiles et de comprendre clairement les missions des entreprises qui les sollicitent et des participants à leurs programmes - missions qui sont en constante évolution.

Des oiseaux volent au dessus de la mer

C’est ce que révèle une étude du Consortium international pour la formation universitaire des cadres et dirigeants (UNICON). Comme l’a constaté Tom Ryan, professeur de management, en réalisant cette étude, les entreprises et les individus analysent les missions qu’ils ont à accomplir dans ce monde en mutation et cherchent des solutions pour acquérir les nouvelles compétences dont ils ont besoin. L’Executive Education est traditionnellement un moyen privilégié pour trouver et développer ces solutions, mais, comme l’indique Professeur Ryan, « des enquêtes suggèrent qu’un nombre important d'entreprises estiment que la formation universitaire des cadres et dirigeants ne répond pas pleinement à leurs besoins. »

L’étude UNICON révèle également que les programmes de formation pour cadres et dirigeants « reflèteraient un manque de compréhension des besoins réels des clients et de leurs missions ». Ceci pourrait s’expliquer en partie par une mauvaise perception. « Une entreprise n’est un fournisseur de solutions que si ses clients la considèrent comme telle », affirme Tom Ryan, et les écoles devraient faire davantage d’efforts pour s’assurer que leurs capacités sont perçues et comprises comme étant pertinentes.

Pour conserver cette pertinence, le rapport UNICON recommande que les programmes de l’Executive Education évoluent pour prendre en compte les axes suivants.
 

Les programmes de formation des cadres et dirigeants doivent adopter une approche plus centrée sur le client et plus personnalisée

De nombreuses écoles de commerce choisissent de mettre les connaissances empiriques au cœur de leur argumentaire de vente. Toutefois, le rapport UNICON montre que la disposition à fournir des solutions capables de répondre aux besoins des clients via la personnalisation est considérée, aujourd’hui plus que jamais, comme beaucoup plus importante. Ceci pourrait expliquer pourquoi pas moins de 75 % des personnes interrogées dans le cadre d’une enquête de l’UNICON et du Financial Times ont déclaré qu’elles envisageaient de faire appel à des partenaires de formation ne relevant pas du cadre universitaire.

L’enquête a en effet démontré que la personnalisation de la formation est le critère le plus recherché par les clients lorsqu’ils choisissent un prestataire de formation. Près de 40 % des répondants l’ont jugée extrêmement importante, moins de 5 % ayant donné la priorité aux connaissances basées sur la recherche et l’expérience. Selon un autre rapport UNICON de 2021, intitulé « Pourquoi les entreprises ne font pas appel aux écoles de commerce », la capacité d’un fournisseur à créer un contenu clairement en lien avec les besoins et défis commerciaux individuels d’un client est également considérée comme un critère clé.

La personnalisation est absolument indissociable de toute démarche fondée prioritairement sur le client, ceci explique pourquoi les entreprises optent davantage pour des solutions sur-mesure, comme celles privilégiées par HEC Paris, plutôt que pour une approche plus « classique ».

En savoir plus sur nos formations sur-mesure


Penser comme un fournisseur de solutions

Comme l’a dit un célèbre professeur de marketing de la Harvard Business School : « Les gens ne veulent pas acheter un foret de 6 millimètres. Ce qu’ils veulent, c’est un trou de 6 millimètres ». Les programmes de formation des cadres et dirigeants, y compris ceux proposés par HEC Paris, affinent leurs modèles économiques centrés sur le client avec un objectif en tête : fournir des solutions qui répondent plus efficacement aux besoins spécifiques de leurs clients. Dans une époque sans précédent, la meilleure façon pour l’Executive Education de rester pertinente et compétitive est de se positionner elle-même comme un fournisseur de solutions.

Bien qu’une orientation exclusivement centrée sur le client et les solutions ne soit pas forcément possible au niveau des universités en raison de facteurs structurels, le rapport UNICON révèle que les équipes de direction de l’Executive Education peuvent appliquer certaines « tactiques », notamment dans le choix du personnel et des enseignants. « L’un des antidotes les plus efficaces au manque d’orientation client », écrit Tom Ryan, « consiste à engager et à former des personnes qui ont la vision et les compétences pour aider le client à accomplir sa fameuse mission. »

La sélection minutieuse des enseignants dédiés aux programmes personnalisés, comme celle pratiquée par HEC Paris, peut aider les écoles à « constituer la capacité humaine nécessaire pour être centrées sur le client et orientées vers les solutions », ajoute-t-il. En proposant des expériences d'apprentissage personnalisées et en mettant aux commandes des enseignants qui disposent à la fois d’une expertise empirique et d’une expérience concrète, les programmes peuvent paraître davantage en phase avec les défis commerciaux d’aujourd’hui et leurs solutions.


Adopter de nouveaux systèmes d’apprentissage

Comme le souligne le rapport UNICON, avec la fermeture des campus physiques des écoles de commerce pour enrayer la pandémie, « l’avantage concurrentiel du lieu a disparu et a rendu encore plus importante la nécessité d’offrir des solutions centrées sur le client ».

Les écoles de commerce qui ont rencontré le moins de difficultés lors de la transition de l’Executive Education vers le mode distanciel sont celles qui, comme HEC Paris, avaient déjà adopté des modes d'apprentissage utilisant les technologies numériques. Et plutôt que d’être seulement le symbole d’un moment isolé dans le temps, ces méthodes doivent continuer à être utilisées. L’étude UNICON en atteste : « La possibilité de diffuser des contenus virtuellement ou dans un format en ligne asynchrone peut permettre aux écoles de mieux exploiter leur potentiel et d’apporter des solutions aux missions de nos clients ».

Dans un environnement aussi concurrentiel et imprévisible que celui dans lequel nous évoluons actuellement, l’Executive Education n’a pas d’autre choix que d’innover. Pour Tom Ryan, il est grand temps qu’un plus grand nombre de ces programmes accomplissent leur propre mission en « permettant une gestion de la relation centrée sur le client et en offrant des solutions pertinentes qui s’appliquent concrètement aux besoins des organisations en matière d’apprentissage et de développement ».

 

Découvrir HEC Paris Executive Education