Aller au contenu principal
A propos d'HEC A propos d'HEC Faculté et Recherche Faculté et Recherche Grande Ecole
& Masters Grande Ecole
& Masters
MBA Programs MBA Programs Programme PhD Programme PhD Executive Education Executive Education Summer School Summer School HEC Online HEC Online
A propos d'HEC En bref En bref Qui sommes-nous ? Qui sommes-nous ? Egalité des chances Egalité des chances HEC Talents HEC Talents International International Vie du campus Vie du campus Développement durable Développement durable Diversité et inclusion Diversité et inclusion Stories Stories Fondation HEC Fondation HEC Coronavirus Coronavirus Faculté et Recherche À propos À propos Corps professoral Corps professoral Départements Départements Centres Centres Chaires Chaires Knowledge Knowledge Grande Ecole
& Masters
Grande Ecole
Master in Management Grande Ecole
Master in Management
Master in International
Finance Master in International
Finance
MS
et Masters MS
et Masters
Programmes Ecole
Polytechnique-HEC Programmes Ecole
Polytechnique-HEC
Doubles Diplômes
en Admission directe Doubles Diplômes
en Admission directe
Visiting
students Visiting
students
Certificats Certificats Vie
Etudiante Vie
Etudiante
MBA Programs MBA MBA Executive MBA Executive MBA TRIUM EMBA TRIUM EMBA Programme PhD Overview Overview HEC Difference HEC Difference Program details Program details Research areas Research areas HEC Community HEC Community Placement Placement Job Market Job Market Admissions Admissions Financing Financing Executive Education Executive Masters Executive Masters Certificats Executive Certificats Executive Programmes courts Executive Programmes courts Executive Online Online Entreprises Entreprises Executive MBA Executive MBA Infinity Pass Infinity Pass Summer School Youth programs Youth programs Summer programs Summer programs HEC Online En bref En bref Programme diplômant Programme diplômant Certificats Executive Certificats Executive MOOCs MOOCs Summer Programs Summer Programs
Institut Society & Organizations

HEC Climate Days: Discussions autour des outils pour réduire les effets du changement climatique

La nécessité de s'attaquer au sujet du changement climatique a créé des défis considérables pour les entreprises et gouvernements. Les HEC Climate Days organisés sur le campus d'HEC les 30 et 31 mai 2022 ont rassemblé des acteurs du monde de l'entreprise, de la politique, de l'université et de la société en général pour discuter des solutions potentielles à ces défis.

Climate Days Recap - media

L'événement était organisé par Daniel Halbheer, professeur associé de Marketing et titulaire de la Chaire HEC de l'Institut FII sur les différents modèles de l'économie circulaire, et par Igor Shishlov, consultant chez Perspectives et professeur affilié chez HEC sur l'économie du changement climatique. Il s’agissait du point culminant du Certificat Climate & Business, un nouveau programme phare d'HEC Paris.

Pour donner le coup d'envoi de l'événement, le doyen d'HEC, Eloïc Peyrache, a appelé à se concentrer sur la création de solutions plutôt que de simplement évoquer les problèmes climatiques. "Croire en la science et chercher des solutions est vraiment dans l'ADN d'une institution académique comme HEC (...), c'est aussi dans l'ADN des personnes qui sont invitées lors de ces Climate Days", a-t-il déclaré. Et en effet, les 37 intervenants qui ont participé à cet événement de deux jours ont apporté des arguments scientifiques, des faits et des chiffres, des exemples pratiques et des expériences personnelles pour discuter des différents aspects de la décarbonation.

 

 

Pourquoi il faut donner un prix au carbone

Christian Gollier, professeur à la Toulouse School of Economics et l’un des auteurs des rapports du GIEC, présenta sa recherche sur l'économie du changement climatique, et commença par expliquer les mécanismes de notre inertie :

  1. Les externalités : si vous émettez du CO2, vous bénéficiez d'une énergie bon marché mais vous endommagez la planète sur le long terme, alors que si vous réduisez les émissions et donc les dommages futurs, vous faites un sacrifice mais ne bénéficiez pas des avantages futurs.
  2. La tragédie des horizons : nous sommes désespérément court-termistes, même "les démocraties sont dans une dictature du présent".
  3. La fuite du carbone : si vous pénalisez les émetteurs de carbone, ils s’expatrieront et emmèneront avec eux les emplois que cela crée.

Professeur Gollier a ensuite mentionné notre responsabilité envers les générations futures, en développant un cadre propice à la prise de décision des sacrifices permissibles par les dirigeants et sociétés. Car des sacrifices, il y en aura, a-t-il prévenu, même si les hommes politiques évitent de citer l’expression "sang, sueur et larmes". S'il existe de nombreuses façons de réduire les émissions, il ne s'agit pas simplement de dire "c'est écologique, faisons-le" comme l'a dit le professeur Gollier. Certaines actions sont plus coûteuses que d'autres. Les dirigeants doivent donc attribuer une valeur à chaque tonne de carbone économisée pour effectuer une analyse coûts-avantages et décider de l'action à mener ou non.

Voir la vidéo: L'ÉCONOMIE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

 

Obtenir l'adhésion de toutes les parties prenantes

La première question adressée au député européen Pascal Canfin, concernait la réglementation. En tant que président de la commission de l'environnement, il a souligné le "changement massif" que représente le "Green Deal" de l'UE, un ensemble de plus de 50 règles visant à rendre l'Europe climatiquement neutre d'ici à 2050 - en l'espace d'une génération.

Il a rappelé trois aspects clés concernant les lois reliant la réglementation financière et l'action climatique :

  1. La nécessité d'une taxonomie et d'une réglementation de divulgation appropriées pour disposer de données transparentes.
  2. La nécessité de passer du risque systématique que représente le changement climatique à une approche de micro risque.
  3. La modification de l'évaluation de la valeur d'une entreprise pour prendre en compte son impact carbone.

En ce qui concerne la tarification du carbone, Pascal Canfin a expliqué qu'elle devait être établie selon différents facteurs, en combinaison avec la réglementation mise en vigueur, et uniquement si elle stimule un changement. Si la tarification du carbone fait sens pour l'industrie du ciment, par exemple, elle ne fonctionnera pas pour l'industrie automobile, d'où la nécessité de recourir à des "normes et réglementations de la vieille école" (notamment la loi interdisant la vente de nouvelles voitures thermiques après 2035). Il a également fait valoir que la tarification du carbone était "socialement régressive" pour les ménages et risquait de faire perdre l'acceptation sociale de la transition écologique.

En contrepoint de cette perspective politique, le micro a été tendu à Mike Rosenberg, professeur à IESE business school, qui a exprimé sa ferme conviction que les solutions innovantes viendraient des entreprises.

Les ONG et groupes de défense tels que Reclaim Finance - représenté par sa fondatrice et directrice exécutive Lucie Pinson - peuvent jouer un rôle essentiel en faisant pression pour changer les règles du jeu au sein des entreprises et à l’échelle européenne.

Un message fort sur les employés utilisant des leviers internes pour mettre les entreprises sur la voie de la durabilité a été exprimé par Quentin Bordet, porte-parole des Collectifs, un réseau agissant pour l'écologie sur le lieu de travail, et Yannick Servant, de la Convention Entreprises pour le Climat, qui réunit 150 entreprises pour élaborer des feuilles de route pratiques en vue d'objectifs.

Voir la vidéo: ENGAGER LES PARTIES PRENANTES DANS L'ACTION CLIMATIQUE

Table ronde avec Quentin Bordet, BCG, porte-parole des Collectifs ; Pascal Canfin, président de la commission de l'environnement du Parlement Européen ; Lucie Pinson, fondatrice et directrice exécutive de Reclaim Finance ; Yannick Servant, cofondateur de Convention Entreprises Climat et Mike Rosenberg, professeur de management à l'IESE Business School.

Modératrice : Katell Le Goulven, directrice exécutive du Hoffmann Global Institute for Business and Society à l'INSEAD.


L'après-midi du premier jour a été consacré à un atelier de recherche, ouvert par le professeur Rodolphe Durand et modéré par Daniel Halbheer, et a donné lieu à six présentations académiques :

- Sam Aflaki, professeur de Management des Opérations à HEC Paris
- Patricia Crifo, professeure à l'École Polytechnique et chercheuse CNRS
- Augustin Landier, professeur de finance à HEC Paris
- Luc Paugam, professeur associé de comptabilité à HEC Paris  - Bertrand Quélin, professeur de stratégie à HEC Paris
- Armin Steinbach, Professeur de droit à HEC Paris

 

 

Stratégies Net Zero et compensation des émissions de carbone: véritable transformation ou "greenwashing"?

Les deux premiers groupes d’intervenants de la deuxième journée ont débattu des questions relatives aux stratégies Net Zero des entreprises et à la compensation. Selon le Corporate Climate Responsibility Monitor, qui a évalué la transparence et l'intégrité des stratégies de réduction des émissions et de Net Zero de 25 entreprises, une seule a fait preuve d'une "ambition raisonnable". Les compensations de carbone qui font généralement partie des stratégies Net Zero représentent les émissions stockées, absorbées ou évitées par un projet donné, comme la reforestation ou les énergies renouvelables. La valeur du marché des projets de compensation a dépassé le milliard d'euros en 2021 et croît rapidement sous l'impulsion de la demande des entreprises.

Mais contribue-t-il réellement à l'objectif zéro émission ou s'agit-il simplement d'une excuse pour poursuivre les activités habituelles ? Telles sont quelques-unes des questions abordées lors des groupes de parole de la matinée.

Voir la vidéo: STRATÉGIES NET ZERO, VÉRITABLE TRANSFORMATION OU "GREENWASHING"?

Débat avec Marie-Pierre Bousquet Lecomte, directrice de la mise en œuvre des objectifs scientifiques chez Danone, Rémi Bussac, conseiller en politique sénior - Climat & Développement durable chez EDF, Clément Tremblay, Responsable Climat du groupe ENGIE, et David Meneses, vice président exécutif Développement Durable chez Plastic Omnium.

Modérateur : César Dugast, Directeur chez Carbone 4

Voir la vidéo: LA COMPENSATION CARBONE : PEUT-ON ACHETER L'INDULGENCE? 

Panel avec Vincent Loubinoux, Manager du Développement du Business chez ClimateSeed, Lénaïc Pineau, Cheffe du groupe Développement durable et Responsable qualité chez JCDecaux, Myrto Tilianaki, Chargé de plaidoyer pour la justice climatique au CCFD-Terre Solidaire, et Christian Didier, Expert en finance climatique.

Modérateur : Igor Shishlov, co-directeur académique du certificat HEC Climat et Business.

 

 

Le rôle des entrepreneurs et des "leaders du climat"

Les progrès technologiques ne nous sauveront peut-être pas, mais certains entrepreneurs conçoivent des innovations vertes surprenantes, comme l'illustrent les représentants de deux entreprises : HD Rain, qui propose des prévisions et des mesures météorologiques détaillées, et GenoMines, qui améliore génétiquement des plantes hyper-accumulatrices de métaux pour produire des métaux bio-sourcés et limiter l'impact environnemental des groupes miniers.

Voir la vidéo: L'INNOVATION POUR LE CLIMAT: QUEL EST LE RÔLE DES ENTREPRENEURS?

Débat avec Emma France, directrice des programmes d'entrepreneuriat d'impact à HEC, Ruben Hallali, cofondateur et PDG de HD Rain, Fabien Koutchekian, cofondateur et PDG de GenoMines, et Aymeric Penven, Creative Destruction Lab chez HEC.

Modératrice : Laurence Lehmann-Ortega, professeur de stratégie à HEC Paris.

 

La dernière table ronde portait sur le leadership climatique. Hacina Py, Directrice Générale du Développement durable à la Société Générale, a expliqué qu'ils demandent à leurs clients d'aligner leurs projets sur leurs propres objectifs. Gwenaelle Avice-Huet, responsable de la stratégie et du développement durable chez Schneider Electric, a parlé de la nécessité d'embarquer les gens dans son voyage.

Voir la vidéo: COMMENT ÊTRE UN "LEADER DU CLIMAT" DANS VOTRE ENTREPRISE?

Panel de discussion avec Hacina Py, Directrice Générale du Développement durable à la Société Générale, Gwenaelle Avice-Huet, Head of Strategy and Sustainability chez Schneider Electric., Nikolaos Kordevas de KPMG et Karen Lemasson d'Expanscience.

Modérateur : Jean-Michel Gauthier, Professeur de Finance à HEC Paris
 

Nous remercions la Chaire de l'Institut FII travaillant sur les modèles d'affaires pour l'économie circulaire pour le financement de l'évènement.

 

PROGRAMMATION COMPLÈTE

Retrouvez ici toutes les actualités de l'Institut Society & Organizations