Aller au contenu principal
A propos d'HEC A propos d'HEC Faculté et Recherche Faculté et Recherche Grande Ecole
& Masters Grande Ecole
& Masters
MBA Programs MBA Programs Programme PhD Programme PhD Executive Education Executive Education Summer School Summer School HEC Online HEC Online
A propos d'HEC En bref En bref Qui sommes-nous ? Qui sommes-nous ? Egalité des chances Egalité des chances Centre Carrières Centre Carrières International International Vie du campus Vie du campus Diversité et inclusion Diversité et inclusion Stories Stories Fondation HEC Fondation HEC Coronavirus Coronavirus Faculté et Recherche À propos À propos Corps professoral Corps professoral Départements Départements Centres Centres Chaires Chaires Knowledge Knowledge Grande Ecole
& Masters
Programme
Grande Ecole Programme
Grande Ecole
MSc International
Finance MSc International
Finance
MS et MSc MS et MSc Programmes
X-HEC Programmes
X-HEC
Doubles Diplômes
en Admission directe Doubles Diplômes
en Admission directe
Visiting
students Visiting
students
Certificats Certificats Vie
Etudiante Vie
Etudiante
Student
Stories Student
Stories
MBA Programs MBA MBA Executive MBA Executive MBA TRIUM EMBA TRIUM EMBA Programme PhD Overview Overview HEC Difference HEC Difference Program details Program details Research areas Research areas HEC Community HEC Community Placement Placement Job Market Job Market Admissions Admissions Financing Financing Executive Education Executive Mastères Executive Mastères Certificats Executive Certificats Executive Programmes courts Executive Programmes courts Executive Online Online Formez vos équipes Formez vos équipes Executive MBA Executive MBA Summer School Youth programs Youth programs Summer programs Summer programs HEC Online En bref En bref Programme diplômant Programme diplômant Certificats Executive Certificats Executive MOOCs MOOCs
A propos

Les Assises de la Data Transformation : rattraper le temps perdu

Le Ministère de l’Economie et des finances a accueilli à Bercy des assises inédites sur la transformation digitale au sein des entreprises françaises, le 28 janvier 2021. Fortement soutenues par HEC - qui a animé les débats grâce aux interventions de quatre de ses professeurs - les Assises, organisées par Netexplo, avaient comme mot d’ordre : « tout transformer en données … pour tout transformer par les données. »

Julien Lévy et Jean-Rémi Gratadour - HEC Paris

En 1993, Isaac Asimov écrivait dans son roman « L’Aube de Fondation » cette phrase prémonitoire : « L'intuition est l'art, spécifique à l'esprit humain, d'élaborer une réponse correcte à partir de données. » 28 ans plus tard, ce rôle central des données au sein des entreprises a été au cœur des assises dédiées aux conséquences de ces transformations. « Il est temps d’accélérer la digitalisation de nos entreprises, » a martelé en ouverture le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, avant d’ajouter : « certes, c’est un milieu un peu aride, mais il est très propice à un échange intellectuel. » De fait, les 21 sessions de ces Assises ont été animées avec brio par des professeurs d’HEC Paris, l’école étant, par ailleurs, un des sponsors principaux de cet événement inédit.

Pendant sept heures, les nombreux participants et spectateurs online ont pu suivre des échanges autour des questions de recherche, d’éthique, de lutte contre les discriminations, de protection, des enjeux de la Data Transformation pour sept grandes entreprises françaises, ou encore de souveraineté numérique. Pour le président de Netexplo, Thierry Happe, nos entreprises ont une obligation de mettre le numérique au cœur de leur avenir en devenant « data fluent ». Elles peuvent ainsi repousser les limites et se hisser parmi les innovateurs mondiaux.

 

Algorithmes et éthique

Depuis 2016, Jean-Rémi Gratadour explore la politique des entreprises françaises en matière de données. Accompagné par son collègue Julien Lévy, il a présenté sa dernière étude, qui souligne les cinq dimensions de cette politique : stratégie, technologie, données, projets, sans oublier l’humain. « Certaines entreprises se sont fixées comme mission d’être data-driven, comme Engie et Michelin, » a-t-il observé. « D’autres déploient plus progressivement leur politique data, en adaptant leur infrastructure, en stimulant les métiers et en construisant des use cases. » Pour le directeur exécutif du Centre HEC IDEA, les deux éléments déterminants dans ces approches sont « la volonté de la direction et la maturité du sujet dans l’entreprise. » Pour le directeur du Centre IDEA, Julien Lévy, la stratégie à adopter pour être data-enabled ou data-driven s’articule autour de trois formes de gouvernance : « une gouvernance technologique, une gouvernance des données et une gouvernance des projets. »

 

Julien Lévy et Jean-Rémi Gratadour
Julien Lévy et Jean-Rémi Gratadour

La question de l’éthique dans les algorithmes est au cœur des recherches menées à HEC,  présentées ensuite par Christophe Pérignon, doyen associé et directeur de la recherche à HEC Paris. « Comment savoir si un algorithme est raciste, misogyne ou discriminatoire à l’encontre d’une minorité ? (…) En somme, comment mesurer et améliorer l’équité des algorithmes d’intelligence artificielle ? » Christophe Pérignon s’appuie sur des recherches effectuées sur les prêts bancaires, les pratiques d’embauche ou l’âge des candidats à des postes ouverts au recrutement. Une occasion de montrer les effets néfastes d’algorithmes abusifs : « Regardez le risque de réputation, » a ainsi averti Christophe Pérignon, en illustrant ses propos avec quelques manchettes de journaux anglophones : « Amazon scraps secret AI recruiting tool that showed bias against women » ; « Artificial Intelligence is Racist Yet Computer Algoriths Are Deciding Who Goes to Prison ».  Le professeur de finance a proposé quelques solutions pour contrer l’utilisation abusive des algorithmes : « il faudrait, entre autres, identifier les variables qui causent le manque d’équité ; et traiter ou supprimer des variables candidates (des indicateurs qui ont le potentiel de prédire des dérèglements, NDLR), tout en contrôlant l’impact sur la performance. »

 

Christophe Pérignon, HEC Paris
Christophe Pérignon

Les données : un engagement fort d’HEC

Ces réflexions s’insèrent dans la recherche et les formations qui se développent actuellement à HEC, centrées sur la data. « Nous avons formé plus de 1000 personnes sur les données en deux ans, » a souligné Eloïc Peyrache pendant son intervention. « Cette politique s’insère dans quelques convictions profondes auxquelles nous tenons, » a poursuivi le nouveau Directeur Général d’HEC. « Pour faire face aux grands défis et aux transformations à venir (le climat, l’IA…), il est nécessaire d’avoir une approche pluridisciplinaire. Des alliances et des reconfigurations du paysage de l’enseignement supérieur sont donc inéluctables. » Il a rappelé la création en septembre dernier du centre Hi! Paris, né d’un partenariat entre HEC et IP Paris, entièrement consacré à l’IA et à la science des données. « Nous avons aussi commencé à mettre en place une Data Factory, une infrastructure de recherche et d’enseignement commune qui permet de travailler sur une quantité massive de données, dans un environnement ultra-sécurisé. »

 

Eloïc Peyrache, Directeur Général d'HEC Paris
Eloïc Peyrache, Directeur Général d'HEC Paris

Pour Eloïc Peyrache, faire face à la concurrence des Etats-Unis et de l’Asie pourrait emprunter trois pistes principales : d’abord un écosystème intégré, comprenant l’écosystème d’entreprise - allant des start-ups aux GAFAM - et des externalités positives telles la recherche. Des universités intégrées qui allieraient les écoles de commerce aux écoles d’ingénieurs. Et enfin « une culture philanthropique, fondée sur les dons des individus et des entreprises. »

Que retenir de ces sept heures d’une grande intensité, et souvent sans complaisance, sur les défis numériques à venir ? Pour le secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique, Cédric O (H06), la France se trouve devant un « moment de vérité » : « Nous pouvons rattraper notre retard. Nous vivons un grand chamboulement mondial. Il faut profiter de cette crise pour regagner le temps perdu. »