Aller au contenu principal
A propos d'HEC A propos d'HEC Faculté et Recherche Faculté et Recherche Grande Ecole
& Masters Grande Ecole
& Masters
MBA Programs MBA Programs Programme PhD Programme PhD Executive Education Executive Education Summer School Summer School HEC Online HEC Online
A propos d'HEC En bref En bref Qui sommes-nous ? Qui sommes-nous ? Egalité des chances Egalité des chances Centre Carrières Centre Carrières International International Vie du campus Vie du campus Développement durable Développement durable Diversité et inclusion Diversité et inclusion Stories Stories Fondation HEC Fondation HEC Coronavirus Coronavirus Faculté et Recherche À propos À propos Corps professoral Corps professoral Départements Départements Centres Centres Chaires Chaires Knowledge Knowledge Grande Ecole
& Masters
Grande Ecole
Master in Management Grande Ecole
Master in Management
Master in International
Finance Master in International
Finance
MS et MSc MS et MSc Programmes
X-HEC Programmes
X-HEC
Doubles Diplômes
en Admission directe Doubles Diplômes
en Admission directe
Visiting
students Visiting
students
Certificats Certificats Vie
Etudiante Vie
Etudiante
Student
Stories Student
Stories
MBA Programs MBA MBA Executive MBA Executive MBA TRIUM EMBA TRIUM EMBA Programme PhD Overview Overview HEC Difference HEC Difference Program details Program details Research areas Research areas HEC Community HEC Community Placement Placement Job Market Job Market Admissions Admissions Financing Financing Executive Education Executive Masters Executive Masters Certificats Executive Certificats Executive Programmes courts Executive Programmes courts Executive Online Online Entreprises Entreprises Executive MBA Executive MBA Infinity Pass Infinity Pass Summer School Youth programs Youth programs Summer programs Summer programs HEC Online En bref En bref Programme diplômant Programme diplômant Certificats Executive Certificats Executive MOOCs MOOCs Summer Programs Summer Programs
A propos

Remise des prix de la Fondation HEC : focus sur l’impact sociétal

Très attendue comme chaque année, la 45ème édition de la remise des Prix de la Fondation HEC a une nouvelle fois mis en lumière les travaux remarquables des étudiants et professeurs d’HEC. Répartis sur deux événements successifs, la remise de ces dix prix a permis de célébrer leurs lauréats respectifs devant un véritable public, pour la première fois depuis deux ans. Eloïc Peyrache, Directeur Général d’HEC, a par ailleurs saisi cette occasion pour annoncer la création d’un nouveau prix, destiné à récompenser un professeur dont l’action a un fort impact sur les entreprises, sur le débat public, ou sur la société en général.

HEC Foundation Awards 2022

Delphine Colson, Olivier Sévillia, Rodolphe Durand, Jacques Olivier (© Bruno Delessard)

En 1977, les premiers Prix de la Fondation HEC s’engageaient pour la première fois à soutenir des initiatives éducatives, des réussites académiques et des recherches innovantes. 44 ans plus tard, cette volonté est devenue plus concrète que jamais. Ces Prix sont aujourd’hui devenus un événement incontournable de l’année à HEC : ils vont s’étendre en 2023 avec une dixième catégorie de prix, pour récompenser l’action d’un membre de la Faculté ayant eu un impact particulièrement significatif au cours de l’année.

Malgré le contexte mondial difficile de l’année écoulée, les étudiants et les professeurs d’HEC ont continué à produire des travaux qui, pour Delphine Colson (H94), directrice générale de la Fondation HEC,  « soulignent un engagement fort, d’abord de la part des professeurs, pour adapter leur pédagogie et approfondir les connaissances, mais aussi des étudiants, qui ont accompli des travaux exigeants alors que la situation sanitaire compliquait singulièrement les choses. »

 

HEC Foundation Awards 2022

 

Les réalités du Covid ont en effet marqué l’horizon des étudiants, comme en témoigne le lauréat du prix Mémoire Grande École, Olivier Supplisson (H21). Son travail porte sur les systèmes alternatifs de prise en charge des patients hospitalisés, pour les aider à lutter contre des charges financières extrêmes. Lors de la cérémonie du 9 mars au siège de l’association HEC Alumni, avenue Franklin D. Roosevelt, le mémoire a été salué par le jury : « C’est un travail d’une pertinence remarquable », a déclaré Hélène Combe-Guillemet (H79) en remettant son prix à Olivier Supplisson. Et elle a encouragé HEC à publier ce mémoire, « pour contribuer aux débats en cours (provoqués par la pandémie), qui vont se poursuivre dans les années à venir. » Le lauréat, visiblement ému, a promis de continuer à travailler pour les patients démunis et a suggéré que « l’augmentation des financements de l’assurance-maladie aiderait à surmonter cette (charge). »

 

HEC Foundation Awards 2022

Changer de paradigme par la data

Le mémoire de Guillaume Mercusot, diplômé de l’Executive MBA, a pour sa part trait à un autre sujet dramatique lié au secteur de la santé, au cœur des préoccupations depuis des décennies. « Le projet (de Guillaume) met en lumière l’un des grands défis de notre époque », a noté le jury présidé par Alain Paplasse (E89), « celui du cancer et du coût de la lutte contre cette maladie. » Le projet Capstone de Guillaume Mercusot est centré sur l’étude qu’il a mené sur le terrain, à l’Institut de Cancérologie de l’Ouest (ICO). « Je dois vous avouer que je ne connaissais rien au cancer avant cette recherche », admet le lauréat avec un certain sens de l’autodérision. « Après avoir travaillé sur les modèles économiques de l’ICO, j’ai proposé un modèle basé sur la data qui pourrait les aider à reconquérir leur prééminence. »

 

HEC Foundation Awards 2022

 

Les outils numériques étaient également au cœur du projet proposé par Malgosia Guibert (E21) qui a remporté le prix de la Fondation Bernard-André Parent. Sa thèse EMBA étudie les moyens d’optimiser la production, l’analyse et la communication des données liées au développement durable, permettant ainsi aux différentes parties prenantes de mieux analyser et allouer les ressources. Et ses recherches ont d’ores et déjà eu une grande portée : elle a depuis lancé une start-up appelée AI for Sustainability, créée pour aider les grandes entreprises à optimiser leurs efforts de reporting liés au développement durable. Malgosia Guibert a été distinguée dans une catégorie où les deux autres finalistes ont également été récompensés. Ils ont donc pu tous deux partager avec le public des projets ayant en commun le sujet du développement durable. Markus Pfannkuch (E21) a, selon les termes du jury, fait ainsi preuve d’une « grande originalité » dans un projet qui vise à améliorer les opérations financières de l’entreprise suisse Precious Woods, où il est directeur du développement durable. Quant à Sarah Jallot (H20), elle a été récompensée pour sa thèse portant sur les solutions pratiques qui permettront aux investisseurs d’intégrer les indicateurs ESG dans leurs décisions d’investissement.

 

HEC Foundation Awards 2022

 

La meilleure thèse professionnelle des Executive Mastères Spécialisés, rédigée par Ksenia Etcheverry (EM21), avait pour sa part une résonance particulière, au moment où la situation en Ukraine s’aggrave tragiquement. Son mémoire propose un nouveau cadre décisionnel dans la communication des crises. Elle explore ainsi les mécanismes permettant de mieux exploiter l’IA et l’intelligence décisionnelle pour aider les dirigeants à anticiper et à gérer la communication de crise. Elle met actuellement en pratique de tels outils au sein de sa plate-forme numérique, Equanimity.

Cette première session de remise des Prix de la Fondation a également vu Andrea Masini, doyen associé, remettre le Prix MBA à Anna Pozniakoff (MBA21) pour la manière dont elle a dirigé l’équipe du MBA Council pendant le long confinement des étudiants sur le campus. « Anna a montré des qualités formidables de leader pendant l’une des périodes les plus difficiles auxquelles les étudiants ont été confrontés : elle a fait preuve de résilience, de vision, de charisme et de soutien pour ses camarades », a rappelé André Masini, qui dirige un programme MBA en pleine expansion. Anna Pozniakoff a su mener tout cela à bien, malgré la naissance récente de son enfant, et les exigences intenses des études qu’elle mène.

 

HEC Foundation Awards 2022

Delphine Colson, Laurence Debroux, Ludovic Stourm, Anne Michaut (© Bruno Delessard)

Révolutionner les méthodes d'enseignement

La semaine suivante, Les Matins HEC ont accueilli la deuxième session de remise des prix au prestigieux Pavillon Vendôme, dans centre de Paris. La 338e édition des Matins a ainsi été l’occasion de mettre en lumière « l’excellence constante illustrée par les meilleurs professeurs d’HEC, et tout l’impact de leurs publications. » Pour Eloïc Peyrache, « ils réinventent nos métiers, comme l’incarnent Valeria et Ludovic Stourm qui ont remporté le prix Bruno Roux de Bézieux de l’initiative pédagogique. » Le couple a en effet été unanimement salué pour le développement d’un cours hybride interactif pour les sciences du marketing. Ce dispositif d’apprentissage mixte a été construit pour répondre aux défis de la crise sanitaire du Covid. Et il s’est montré si attracif que nombre de ses caractéristiques seront conservées à l’avenir, comme l’a souligné Anne Michaut, membre du jury. Doyen Associé à la Faculté Education Track et à la Pédagogie, elle a coordonné au cours des deux dernières années la réponse d’HEC à la pandémie sanitaire par le biais de l’enseignement hybride : « Tous nos programmes ont aujourd’hui besoin de contenus numériques, en complément de l’enseignement en présentiel. La combinaison des deux est devenue si efficace — en grande partie grâce aux contributions de personnes comme Valeria et Ludovic Stourm — que les étudiants n’imaginent même plus qu’elle ne fassent pas partie de ce que propose HEC. »

 

HEC Foundation Awards 2022

Delphine Colson, Bertrand Schwab, Jean-Noël Barrot (© Bruno Delessard)

L’engagement concret de Jean-Noël Barrot dans l’enseignement de la finance entrepreneuriale à HEC n’a pas ralenti ses contributions à la recherche, comme l’a noté la Fondation, qui lui a attribué le prix du meilleur article 2021. Sa publication est née d’observations faites en 2011 lorsque le gouvernement américain a lancé Quickpay, un programme destiné à accélérer les paiements aux petites entreprises touchées par la crise de 2008. « Il s’agit d’une analyse très fine de tous les acteurs concernés », a commenté le président du jury, Bertrand Schwab (H87), en remettant le prix. L’engagement personnel de Jean-Noël Barrot dans la politique française a pu aussi contribuer à ce que Bertrand Schwab a décrit comme une « méthodologie pour les décisions de politique économique dans les autres pays.  L’étude a le mérite de quantifier l’impact de ces politiques en termes d’emploi ou de croissance économique. »

 

HEC Foundation Awards 2022

“Des icebergs qui grandissent”

Jean-Barrot pourrait également tirer parti des travaux d’un autre lauréat, Junli Zhao (D21). Distingué dans la catégorie des thèses de doctorat, il a rédigé trois articles sur les évolutions récentes des marchés financiers, en termes d’automatisation, de tendances dans la recherche sur les actions et d’influence des conseillers financiers. La thèse du diplômé de 2021, supervisée par le professeur associé en finance Jean-Edouard Colliard, aborde les conséquences de l’essor des algorithmes pour les experts financiers. Junli Zhao conclut que ces experts n’ont rien à craindre des algorithmes et du machine learning, car les résultats montrent qu’ils bénéficient de données plus lisibles.

 

HEC Foundation Awards 2022

Johan Hombert, Delphine Colson, Jean-Edouard Colliard (© Bruno Delessard)

 

Le directeur académique de l’Institut Society & Organizations (S&O), Rodolphe Durand (H93-D97), a succédé au lauréat 2020 Jean-Edouard Colliard en remportant le prix du Chercheur de l’année 2021 pour son remarquable ensemble de publications. « Rodolphe est l’un des, si ce n’est LE, chercheurs les plus prolifiques d’HEC », observait le doyen de la Faculté et de la Recherche, Jacques Olivier, en remettant le prix. « Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. L’impact principal de Rodolphe et de l’Institut S&O qu’il a créé, c’est de stimuler et de coordonner les efforts d’une communauté de chercheurs, d’enseignants et d’acteurs sur des sujets qui changent le monde. Et cet iceberg, contrairement à ceux du Pôle Nord, ne cesse de grandir ». En acceptant le prix, le professeur de la « Joly Family Chair in Purposeful Leadership »  a souligné l’effort collectif de son équipe de plus de 60 professeurs, et la poursuite de leurs efforts pour réinventer l’entreprise par des actions qui « libèrent le potentiel humain ».

Sur le terrain, des actes inspirants

Une dynamique qui continue de guider l’approche entrepreneuriale d’Adrien Nussenbaum (H01), diplômé d’HEC, qui a échangé près d‘une heure avec le public après la cérémonie de remise des prix. Le cofondateur et CEO de Mirakl a lui-même reçu le titre de Personnalité HEC de l’année 2020 et a signalé l’importance du travail sur le leadership intentionnel lancé par Hubert Joly (H81) et dirigé par Rodolphe Durand : « Je suis profondément influencé par cette approche du management et je l’ai intégrée dans mon propre style de leadership. Par exemple, les programmes hors site décrits par Hubert dans son livre où il invitait les employés de Best Buy à apporter des photos d’eux quand ils étaient enfants, à raconter leur vie et à définir ce qui les motive… C’est une façon de partager qui est parfois inconfortable pour les gens, mais qui crée des liens. C’est un exercice que je partage avec mes collaborateurs. »

 

HEC Foundation Awards 2022

Olivier Sévillia, Adrien Nussenbaum, Adrien Couret (© Bruno Delessard)

 

La cérémonie du 16 mars a également été l’occasion pour Adrien Nussenbaum et HEC d’annoncer les premières étapes du programme de bourses  « HEC Imagine Fellows »,  annoncé au mois d’octobre dernier. Ce programme destiné aux étudiants issus de pays en guerre a été construit de toutes pièces grâce au don d’un million d’euros d’Adrien Nussenbaum l’année dernière. Cette initiative historique accueillera ses premiers étudiants sur le campus de l’école en septembre 2022 et a déjà recruté un talent afghan exceptionnel, Jamshid Mohammadi. Pour Adrien Nussenbaum, « aujourd’hui plus que jamais, nous devons renforcer le rôle sociétal d’HEC Paris pour que l’enseignement supérieur devienne un lieu de dialogue entre les peuples Le parcours académique Business & Peace et le programme de bourses pour les étudiants issus de zones de conflits ne sont que les premières étapes qui nous aideront à imaginer un monde où chacun est libre de vivre en paix. Les bénéficiaires sont des étudiants exceptionnels dans leur pays d’origine et seront les ambassadeurs de Business & Peace sur le campus d’HEC Paris et au-delà. Nous sommes très heureux d’accueillir Jamshid Mohammadi, le premier Imagine Fellow », a conclu le philanthrope, avant de partager la lettre de candidature du jeune Afghan.

Alors que le conflit tragique en Ukraine marquait les esprits de toutes les personnes présentes à la cérémonie, l’impact d’un tel soutien était d’autant plus concret pour tous les participants.